Yannick Ribeaut

"Je dine en ville"
1 800 €


Photographie documentaire ou fine art, la nécessité de s'exprimer semble être sa nature, avec cette perception au delà du visible, portée par sa nature résolument créative.

Neveu de Fulbert Ribeaut, le majordome et ami de Gainsbourg, Yannick nous présente des photos qui racontent le quotidien de Serge Gainsbourg dans son hôtel particulier de la rue de Verneuil. Il associe à ses photographies les notes manuscrites que Serge avait laissées à l’intention de Fulbert.

5bis rue de Verneuil - 1995

Format :

Tirage 32 x 48 cm

Type de tirage:

Tirage fine art

Série limitée à 15 exemplaires



Partager ce produit

Yannick Ribeaut

Yannick Ribeaut

Yannick Ribeaut

Yannick Ribeaut, né en 1972, vit et travaille à Paris. Il est diplômé du Master de l’école nationale supérieure de la photographie d’Arles, de formation initiale en information & communication multimédia. Il oscille entre son expression photographique et l'enseignement, professeur des arts de la photographie et formateur multimédia. Photographie documentaire ou fine art, la nécessité de s'exprimer semble être sa nature, avec cette perception au delà du visible, portée par sa nature résolument créative. Il fait partie des artistes représentés à la Voz' Galerie, ses photos régulièrement exposés sont la production de ce que l’on peut appeler “a concerned photographer”. Il est membre de l’Agence de photographie Dalle et ses photos on été publiés dans plusieurs magazines, tels que Le Monde et Télérama. Depuis 1994 il est régulièrement exposé en France et à l’étranger.  Neveu de Fulbert Ribeaut, le majordome et ami de Gainsbourg, Yannick nous présente des photos qui racontent le quotidien de Serge Gainsbourg dans son hôtel particulier de la rue de Verneuil. Il associe à ses photographies les notes manuscrites que Serge avait laissées à l’intention de Fulbert : « Mon oncle conservait tous les mots que lui laissait Serge. J’avais envie de leur rendre un hommage à tous les deux, ces hommes qui avaient compté chacun à leur façon. J’ai incrusté ces textes dans les photos pour les mettre en relation et ainsi créer un rapport textes/images, à tel point, qu’ils répondent les uns aux autres, tant au niveau du sens, que de la forme.»


Voir toutes ses oeuvres

"De temps en temps"
"De temps en temps"
1 800 €
"Drug Store, Mallarmé"
"Drug Store, Mallarmé"
1 800 €
"Etre ou ne pas être"
"Etre ou ne pas être"
1 800 €
"J’ai des doutes"
"J’ai des doutes"
1 800 €
"Le quotidien"
"Le quotidien"
1 300 €
"Your under arrest"
"Your under arrest"
1 300 €