Peter Knapp

Grace Jones en Emanuel Ungaro
9.000 €


Grace Jones pour la maison Ungaro, Brassière du sculpteur Oskar Gustin
Photo prise à Paris en 1968 par Peter Knapp 

Peter Knapp a bouleversé les codes de la Mode en photographiant ses modèles en mouvement, laissant deviner le vêtement sans en donner tous les détails. Il a accompagné les créateurs de l'époque qui ont libéré la femme avec le prêt-à-porter.

Mannequin, chanteuse et actrice, Grace Jones est une véritable icône de l’anticonformisme qui a marqué les années 80. Muse d’Andy Warhol et de Jean-Paul Goude, elle est connue pour sa beauté androgyne, mais également pour son charisme et son extravagance. 

À l’âge de 18 ans, elle signe un contrat avec une agence de mannequins à New-York. Son physique  jugé un peu trop agressif par le monde de la mode new-yorkaise, elle s’exile volontairement en Europe. Cette image préfigure la naissance Grace Jones. Prise à Paris en 1968 pour la jeune maison Ungaro installée Avenue Montaigne — au coeur du quartier de la Haute Couture à Paris — elle porte la brassière du sculpteur orfèvre Oskar Gustin. 

Série pour la maison Ungaro, Paris 1968
Modèle : Grace Jones
Sculpteur :  Oskar Gustin

Tirage unique dans cette dimension

Format :

Tirage :  80 x 80 cm 

NB : Image vendue sans cadre

 Cette photographie entre dans la catégorie "oeuvre d’art », car elle remplit les conditions suivantes :

- Elle est tirée sous le contrôle de Peter Knapp dans un laboratoire professionnel.
- Elle est signée par Peter Knapp au dos du tirage.
- Il s’agit d’un tirage unique, il n’existe donc pas d’autres tirages identiques à la vente. 

Peter Knapp qui signe
Peter Knapp dans son atelier 



Partager ce produit

Peter Knapp

Peter Knapp

Peter Knapp

 Voir la vidéo de Peter Knapp :   Peter Knapp est né en 1931, à Baeretschwill, en Suisse. Après avoir suivi un enseignement de peinture, il s’inscrit à l’Ecole des Arts Décoratifs de Zürich, dans la section Arts Graphiques. C’est là qu’il découvre la photographie, puis il travaille comme stagiaire dans l’atelier de Monticelli (de 1948 à 1950). En 1951, il s’installe à Paris et dessine à l’Ecole des Beaux-Arts, puis à l’Académie Julian. Il travaille comme graphiste en 1953 pour Paul Marquet. L’année suivante et pendant 2 ans, il assure la direction artistique du Nouveau Fémina. Parallèlement, il travaille pour les Galeries Lafayette jusqu’en 1959, année où il sera engagé par le journal Elle pour en prendre la direction artistique jusqu’en 1966, puis de 1974 à 1978. C’est dans ce contexte qu’il fait ses premières photos de mode. Il effectue également des reportages. Ses activités sont très diversifiées : il travaille comme décorateur pour le théâtre, sur des pièces de Max Frish et Eugène Ionesco. De 1965 à 1968, il réalise une quarantaine de films documentaires dans le cadre de l’émission « Dim, Dam, Dom » qui a témoigné de la culture de son temps. Son intérêt pour la mode l’amène à collaborer avec des couturiers : il travaille pour Courrèges, avec qui il reste très lié et Ungaro. En 1968, il est directeur artistique des éditions Rencontre et André Sauret, parallèlement il poursuit ses reportages. Il travaille en tant que photographe pour la presse : Vogue, Stern, Elle, Sunday Times (reportages, portraits, mode). En 1974, il présente une première exposition personnelle importante à Bâle et depuis cette date il ne cessera de montrer régulièrement son travail. Son intérêt pour l’art contemporain l’amène à prendre en charge la mise en page d’une collection d’ouvrages éditée par le Centre Georges Pompidou en 1981. En 2002, il réalise trois films sur l’histoire de la photographie pour TV5 et en 2006, un film documentaire de 52 minutes « Van Gogh, les derniers jours à Anvers ». Peter Knapp est membre des Rencontres de Lurs, de l’A.G.I. (Alliance Graphique Internationale) et maître de conférence à Sciences-Po. Depuis ses premières expositions personnelles à la fin des années 1950, Peter Knapp n’a cessé de présenter son travail de peintre, photographe et graphiste à travers le monde. En 1975, à la Galerie Denise René, en 1988 à Cologne, à la PhotoKina, en 1990 à l’Art Center de Tokyo, en 2008 à la Maison européenne de la Photographie, en 2009 au Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône pour ne citer qu’elles. Peter Knapp est représenté par les galeries Littmann à Bâle et Baudoin Lebon à Paris. Il a rejoint la galerie HEGOA pour l'exposition collective "68 ! la rue, la mode, les icônes"


Voir toutes ses oeuvres

Collants Pierre Cardin N°1
Collants Pierre Cardin N°1
5.000 €
Collants Pierre Cardin N°2
Collants Pierre Cardin N°2
5.000 €
Susan Schönborn en Emanuel Ungaro
Susan Schönborn en Emanuel Ungaro
20.000 €
Collants Pierre Cardin N°3
Collants Pierre Cardin N°3
5.000 €
Hippie Chic pour Elle
Hippie Chic pour Elle
9.000 €