ART MEETINGS : DIALOGUE AVEC ALICE ENSABELLA  Episode 2 !

Actualités
ART MEETINGS : DIALOGUE AVEC ALICE ENSABELLA Episode 2 !

Bonjour Alice,

Nous reprenons notre série de 4 rencontres et nous sommes ravis de vous interroger à nouveau lors de ce deuxième épisode.

La galerie HEGOA est installée dans le Carré Rive Gauche qui regroupe plus de 120 galeries d’art et d’antiquaires depuis plus de 30 ans. Un esprit particulier flotte dans nos rues, tout empreint des artistes et des intellectuels qui ont fait sa renommée.

Que pouvez-vous nous dire sur son histoire dans le domaine de l’art ?

Bonjour Nathalie, je suis toujours ravie de partager mes connaissances avec vous. Pour répondre à votre question, petit retour en arrière !

A partir des années 1920, le marché de l’art contemporain connait à Paris un succès sans précédent. Si les artistes établis sont exposés dans les prestigieuses vitrines de la rue La Boétie dans le VIIIe arrondissement, l’avant-garde, artistique et littéraire se trouvait à Montparnasse. Saint-Germain émerge à ce moment comme le quartier alternatif, où les marchands découvraient et soutenaient les artistes émergents en le côtoyant dans les soirées dansantes du quartier.

Ces sont les "années folles" et sur le boulevard de Montparnasse deux mondes se rencontrent : les artistes, qui vivaient au sud du boulevard dans des résidences comme la Ruche, et les collectionneurs, les intellectuels et les marchands qui commencent à s’installer rue de Seine et rue Bonaparte.

Résidence La Ruche - https://laruche-artistes.fr/

C’est au Dôme, à la Coupole, à la Closerie de Lilas que Modigliani rencontre Leopold Zborowski, que Peggy Guggenheim fait la connaissance de certains des artistes qu’elle collectionnera par la suite.

Des galeristes historiques du quartier comme Jeanne Bucher et Pierre Loeb ont commencé leur activité exactement pendant cette période.

Saint-Germain et ses « habitants » ont eu un rôle incontournable dans l’essor de Paris comme centre mondial de la production artistique, mais aussi du marché de l’art, en faisant de la capitale un vrai centre d’attraction pour les artistes, les collectionneurs et les marchands internationaux.

Café de Flore - Saint Germain des Prés - Jean-Luc Olezak  

Alfred Barr, premier directeur du MoMA, se rendait régulièrement à Saint-Germain pour acheter des oeuvres qui ont rejoint les collections du musée à New York !

Passionné par l'art moderne et les artistes français, rappelons qu'il fut le premier à organiser une grande exposition Van Gogh en 1935 qui propulsa l'artiste au rang international jusqu'à aujourd'hui.

Merci Alice, c'est toujours passionnant d'échanger avec vous !

Nous continuons de cultiver l'esprit "Rive Gauche" à la galerie HEGOA, avec des photographies de Serge Gainsbourg, Barbara, Françoise Sagan ou Marguerite Duras et les oeuvres d'artistes émergents, engagés pour défendre la nature, les cultures et  la beauté du corps.

Ce sera le sujet de notre prochain épisode où vous nous parlerez du rôle des galeries pour soutenir les artistes en devenir.

A bientôt !




Article publié le Thursday 24 Octobre 2019 par Nathalie ATLAN LANDABURU

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés